Emailing : full service et les bonnes pratiques

2 sources intéressantes sur les pratiques concernant les campagnes d’emailing et qui nous semblaient complémentaires

1.Les bonnes pratiques de l’ e-mailing

Dolist.net passe en revue les bonnes pratiques pour vos campagnes d’emailing.
L’intérêt de cette étude est de remémorer quelques règles de base mais aussi de fournir quelques chiffres et vérités intéressantes.

Les plus importantes à mes yeux :

Pas de feuille de style.
Préférez des messages codés simplement.
Transparence transparence :

– identifiez vous bien l’expéditeur
– mettez un sujet en rapport avec votre contenu
– indiquez comment vous avez récolter cette adresse (par exemple en partenariat avec ….)
– indiquez clairement vos liens de désabonnement
Infos importantes par exemple pour vous aiguiller dans la rédaction de votre message. Réalisez un bon mix entre image et texte !

« A quoi ressemblent vos e-mails dans les principaux outils de messagerie ?
32 % lisent les messages sans les images
45 % utilisent fréquemment la prévisualisation
57 % consultent leur e-mail personnel via un webmail »

Le document téléchargeable en PDF rédigé par Dolist.net est disponible après inscription sur leur site : Fidélisation et e-mailing

2.L’emailing en full service tend à se développer.

En effet de plus en plus d’annonceurs préfèrent désormais externaliser la gestion de leur campagnes d’emailing à des sociétés de routage.
Les annonceurs eux pilotent leurs campagnes en définissant leur stratégie, leur contenu, leur cible (segmentation).

Selon le journal du net, l’externalisation des campagnes représente entre « 20 et 30% contre 10% il ya 2 ans. »

A mon niveau, j’y ajouterais quelques avantages essentiels :
– la non surcharge de vos serveurs (selon la taille de votre base de données, un envoi à partir de vos serveurs peut vite s’avérer fastidieux)
– la diminution du risque de blacklistage (votre serveur d’envoi pourrait être vite considéré comme spammeur par les serveurs de messageries, la performance de votre campagne serait alors complètement altérée)
– la gestion des désabonnements (si vous n’avez pas les outils et les ressources en interne pour superviser cette étape, votre image auprès des internautes pourrait en prendre un coup)
– le coût modique d’un envoi ponctuel externalisé (selon la taille de votre base et la fréquence d’envoi envisagée, les tarifs proposés aujourd’hui vous permettent de rentabiliser rapidement votre investissement)

Dossier complet ici : Emailing tend vers le full service

3 réponses sur “Emailing : full service et les bonnes pratiques”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*